>> Accueil » Article » La Bergère finit elle par écouter ses voix?

PatCh-Works.be

La Bergère finit elle par écouter ses voix?

Rédigé par administrator Aucun commentaire

Le lancement de l'iMac correspondit à une première révolution: Apple abandonnait le port ABD (qui gérait clavier et souris) pour l'USB; mais aussi le port SCSI pour... rien du tout.

L'iMac gagnait donc un port plus universel (il allait d'ailleurs l'imposer) mais encore lent (version 1.1). Si l'USB convenait bien pour les périphériques d'entrée (clavier, souris, scanner, ...) et de sortie (imprimantes), il était par contre trop limité pour les transferts de données.

Les premiers appareils photos numériques ne créaient pas de gros fichiers il est vrai, mais les disques externes, ou les graveurs CD externes (Apple n'était pas prompt à fournir le dernier cri...) étaient vraiment trop à l'étroit

Trois pas en avant....

Ce n'est que plus tard que la solution fut trouvée avec l'adjonction de ports FireWire sur les iMac DV: outre la connexion aux caméras vidos DV (et le montage avec iMovie), le port Firewire offrait la possibilité de connecter disques externes et graveurs en tous genres (CD, DVD).

La gamme portable suivra le même chemin.

Trois pas en arrière...

Avec le lancement du MacBook Air, Apple réduit la connectique à un seul port USB (2.0 heureusement). Exit donc le FireWire, ce qui sur ce type de machine a il est vrai un sens.

Mais, peu après, Apple poursuit dans sa vision en lançant les nouveaux MacBook unibloc sans FireWire. Les utilisateurs furent prompt à réagir: les caméscopes DV sont encore courants, et le démarrage depuis un disque externe bien utile.

Trois pas sur le coté....

Et donc tout récemment, voici les arriver les MacBook (pro) qui récupère le FireWire, et revienne à une connectique standard. J'imagine le dépit des acheteurs de la première heure...

Trois pas de l'autre coté...

Et tant qu'à faire, ils ont enfin ajouté le lecteur SD!

Enfin, car depuis le temps que ce format est un standard de stockage, le digne remplaçant de la disquette, je me demandais quand il entrerait en grâce auprès des concepteurs Apple. Evidemment, un lecteur mixte SD / Memory Stick aurait été bienvenu pour les possesseurs d'appareillages Sony....

Mais ne boudons pas notre plaisir: le passage des reflex numériques au format SD-HC, l'influence des premiers notebooks dont le port SD est une véritable extension de stockage et qui ont renforcé l'idée que les lecteurs optiques ne sont plus forcémeent indspensables ont probablement convaincus les dirigeants de la Pomme.

D'autant que ceux ci ont même ajouté le boot depuis la carte SD, ce qui permettra différents usages bien pratiques.

Elle portait sur sa tête des pommes dans un panier...

Bref, on peut désormais espérer que les iMac seront mis à jour de la même manière, ce qui éliminera le besoin de recouri à un lecteur multi-cartes plus ou moins disgracieux...

Par contre, de là à voir les iPod/iPhone gagner un port micro SDHC, les pommes auront encore le temps de faire pas mal de roulis - roulas...

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article