J'ai déjà évoqué à plusieurs reprises comment le logiciel libre permet d'éviter l’obsolescence "programmée" de tel ou tel appareil. Récemment, c'est une expérience plus complète que j'ai pu réaliser, expérience qui allie le hardware et le software.
Dix ans, c'est une éternité en informatique. Et pourtant, malgré ses dix ans, un bon PC reste un bon PC!

Le matériel

Dans le cas qui m’occupe, c'est un ordinateur de troisième main qui, après une première vie en entreprise et une seconde dans une asbl, échoue chez moi. Une machine plutôt haut de gamme pour 2009: Intel Core 2 duo T9600 (2 coeurs à 2.8 GHz), 4GB de RAM, 320 GB de disque dur WD Scorpio Black, et une carte graphique Nvidia Quadro FX 2700M avec 1024 Mo de RAM vidéo dédiée, le tout dans un laptop avec écran de 17 pouces (1920 x 1200 px) qui présente une très belle luminosité.

Le système d'exploitation et applications courantes

l'OS d'origine, Windows Vista, étant obsolète, c'est sans surprise que mon choix se porte sur Linux Mint version 19.3 LTS avec bureau Cinnamon. Une fois installé depuis une clé bootable, on retrouve une environnement classique où il est facile de trouver ses marques, et ses applications  habituelles (qui ont la bonne idée d'être disponibles pour Linux, Windows et macOS): FireFox, Thunderbird, Libre Office...

Les applications multimédia

Ce PC étant pourvu d'une carte graphique avec mémoire dédiée, j'ai saisi l'opportunité pour tester un logiciel de montage vidéo libre avec un projet très concret:  un "clip confinement" pour mon groupe de musique.

Après quelques recherches, mon choix s'est porté sur ShotCut qui semble proposer toutes les fonctionnalités nécessaire et a la bonne idée d'être disponible non seulement pour Linux, mais aussi MacOS et Windows. La prise en main est facile (ayant un petit bagage avec différentes versions d'Apple iMovie, d'Adobe Premiere Elements et de Camtasia). Au besoin, les vidéos sources sont transformées en format HD à l'aide de Handbrake, autre logiciel libre.

Le film est court, mais il comporte 4 pistes vidéos et une piste audio au format .wav. L'alignement des pistes vidéos se fait sur base de leur partie audio respective (la gestion du gain proposée par Shocut est ici bien utile), une image fixe est ajoutée, ainsi qu'en intro et une outro avec un petit effet de titre. Pour un rendu plus homogène, les pistes vidéos sont transformées en noir et blanc (via un filtre proposé par Shotcut).

Le résultat est sommes toutes très acceptable, et le PC tient la route pour ce type d'usage pour peu que l'on soit un peu patient

Conclusion

Comme évoqué en introduction, un bon PC reste un bon PC. Et à nouveau, la disponibilité d'un OS et d'applications "de bases" libres permettent d'en prolonger la vie active, avec un bénéfice financier (pas besoin d'acheter un pc neuf) et environnemental (le recyclage est repoussé de quelques années).
Alors, vieux, oui, mais pas obsolète!

[update novembre 2020]

Suite à la nécessité de passer l'enseignement secondaire en mode distanciel du fait de la pandémie de COVID-19, et en réponse à un appel du Directeur de l'Athénée de mes enfants, ce PC a été donné (après petite mise à jour: remplacement du HD par un SSD modeste mais suffisant qui traînait au fond d'un tiroir, et installation de Windows 10, OS standard à l'école, grâce à un don de licence de mon employeur). Il rejoint deux "netbooks HP DM-1 (4Go RAM, 320 HD) également remis à jour (Windows 10) qui ne servaient plus couramment.
J'espère que ces trois ordinateurs participeront à la réduction de la fracture numérique en permettant à des élèves de réaliser les travaux à distance, et de suivre un cours en ligne...