BlogCollectionContributionsPublications Rechercher

L'internet partout: mythe, réalité ou miroir aux allouettes?

Rédigé par administrator
Classé dans : Blog Mots clés : EeePC, 3G
Après des débuts très engageants, voici un petit retour d'expérience concernant le premier mois d'utilisation par un navetteur du couple netbook + clé 3G.

L'Eee PC 701

Premier maillon de la chaîne: l'Eee PC 701. Si celui-ci a d'indéniables qualités (compact, complet - ou presque-, etc), il est une de ses caractéristiques qui bat le chaud et le froid: Xandros.

Pour ce qui est de la connexion 3G, la version 1 de Xandros ne remporte pas la palme: outil 3G inutilisable, connexion standard parfois capricieuse... La mise à jour en 1.6 fraîchement semble apporter quelques solutions: l'outil 3G est fonctionnel (enfin l'indicateur de signal, indication des volumes échangés, indiocation du type de réseau utilisé: GPRS/EDGE ou 3G/HSDPA) et accrochage du premier coup!

La clé Huawei E220

Second maillon de la chaîne, la clé 3G. Si elle est un peu encombrante (comparée aux autres modèles), elle fonctionne bien et son code couleur (à priori vert pour GPRS et bleu/mauve pour 3G) aide à interpréter rapidement le sentiment de lenteur de chargement.

Si le 3G intégré me semble un atout en terme de compacité, la clé externe a elle l'avantage d'être transférable vers un autre PC, par exemple un Windows du boulot pour une opération urgente: la clé contient une espace de stockage incluant tous les outils prêts à être installés: quelques minutes de patience et vous voilà en train de surfer....

Le réseau Mobistar

Légère déception à ce niveau: ma clé est très souvent verte, et rarement bleue, sur le trajet de train Charleroi Bruxelles, et les déconnexions sont également assez régulières. Mais il ne s'agit pas du cas idéal tant la ligne ferroviaire évolue périodiquement dans un terrain encaissé.

Evidemment, vu les problèmes rencontrés avec Xandros, difficile de faire la part des choses...

Cependant, si la consultation de sites Web en continu demande parfois un peu de patience (perte du réseau, ou chargement fort lent), elle n'en retse pas moins tout à fait possible. La rédaction de mail ou de blog est elle plus simple: une fois la page chargée, on rédige.... c'est au moment de l'envoi qu'il faudra éventuellement attendre un peu.

Par contre, vu les vitesses parfois très faibls, la connexion aux réseaux sociaux n'ets pas idéale: les pages sont lourdes, et la version 'm' de facebook est un peu déroutante....

Conclusion 

Bref, un bilan à priori mitigé. Les différents acteurs de la chaîne ont chacun leur rôle, et le maillon faiblere met en doute l'ensemble.

Mais à y bien regarder, si rédiger un billet de blog durant son trajet en train est possible depuis l'avènement du PC portable (et du Blog), sa publication (presqu') instantanée ne l'est elle que récemment.

Serais je devenu à ce point exigent que pour ne plus m'émerveiller devant cette "prouesse" technologique?